Polococktail Party – Dorota Masłowska

Polococktail PartyOn le surnomme « Le Fort », c’est un jeune homme vivant dans une ville côtière de la Pologne en ce début du XXIème siècle. Il est accro à diverses substances psychotropes et a des problèmes avec sa petite amie, Madga. Celle-ci, également défoncée aux amphets, manipulatrice et instable, lui fait croire qu’elle est enceinte, affabule, joue avec ses sentiments (ce qui peut être dangereux, vu le caractère parfois explosif de notre héros).

« Parle pas comme ça, Magda, de toute façon je t’écoute pas. Je ne veux plus de toi. Ni de tes paroles. C’est des mensonges, du venin. Je les supporte plus. Tu m’as rejeté aujourd’hui, même si, d’après la montre, ça s’est passé hier. Mais peu importe l’heure, tu m’as rejeté quand même, t’as repoussé mes sentiments. Après tu racontes que c’est pas ça, que c’était une crampe au mollet et que t’as un enfant. Tu prétends qu’il te tue, et qu’il est de moi. Sur quoi tu me laisses agonisant sur la plage et tu t’en vas avec deux tocards inconnus. Ta crampe au mollet disparaît, et l’enfant avec. Full mobilisation. On dirait un gros poisson qui a senti l’odeur du sang. Et comme un Judas tu soutiens à haute voix que je suis un débile mental. Oui, ne le nie pas, c’est bien les actes que tu as commis. Même si tu m’assures de nouveau de ton amour pour moi, je peux te dire, moi, que tout est fini entre nous. »

« Polococktail Party » (drôle de titre, sachant que le titre original se traduit par « La guerre polono-russe sous le drapeau blanc et rouge ») est un long monologue, celui du Fort, décrivant en temps réel sa trajectoire chaotique, avec en toile de fond une improbable fête patriotique la « Journée sans Ruskoff », où tout est aux couleurs blanc et rouge du drapeau polonais, où règne une paranoïa antirusse.

La route plus ou moins aléatoire de notre héros croise d’autres jeunes femmes :  Angela, une gothique végétarienne, dépressive et volubile, qui se rêve en artiste maudite, et que le Fort initie aux amphétamines ; Natasha, agressive, colérique, prête à tout pour de la drogue ou de l’argent ; Arleta, une copine de Magda qui monnaye des ragots contre de la nourriture ; Ala, jeune fille de bonne famille catholique et conservatrice et, enfin Dorota Masłowska, qui se met elle-même en scène, face à son personnage, lequel est stupéfait de constater qu’elle semble tout savoir de lui, et qu’elle semble considérer tout ce décor comme totalement factice.

Voici un roman singulier : écrit d’une traite par une lycéenne polonaise en 2002, il devint un best-seller immédiat en Pologne, un véritable phénomène éditorial. Roman singulier dans son style également. Le récit prend la forme d’un monologue, les dialogues se mêlant au récit dans une tchatche intarissable. Acid trip lardé de scènes surréalistes induite par la consommation de diverses substances, ce récit met en scène une jeunesse perdue, dans une Pologne qui se cherche une identité, au sortir du joug communiste et à la veille de son entrée dans l’Union Européenne.

On peut avoir du mal à adhérer à ce style, ce procédé narratif et/ou à la thématique du roman, mais il a fini par me laisser une forte impression, comme objet littéraire spontané, sans filtre, qui fait un portrait excessif, au vitriol, d’un pays qui se cherche, d’une jeunesse en quête d’avenir.

A noter que ce roman a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2009, réalisé par Xawery Żuławski (le fils d’Andrzej), une sorte de « Trainspotting » à la polonaise :

Cette chronique s’inscrit dans le mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran.

Auteur : Dorota Masłowska

Titre : Polococktail party (Wojna polsko-ruska pod flagą biało-czerwoną), 2002

Traduit du polonais par Zofia Bobowicz, 2004

Editions Noir sur Blanc

ISBN : 9782882502698

Publicités

5 commentaires sur “Polococktail Party – Dorota Masłowska

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s